Le message du Doyen

Doyen Patrick GRAAS

Patrick Graas

Doyen de Messancy

Doyenné de Messancy

L'Unité pastorale Saint Paul en Lorraine :

Les équipes de proximité

 

Depuis trois ans, ce que l’on appelait le Secteur pastoral de Messancy est devenu l’Unité Pastorale saint Paul en Lorraine. Bien plus que d’un simple changement de dénomination, il s’agit d’une réelle prise en compte de la place que tous les chrétiens baptisés sont appelés à prendre dans l’Eglise, notamment dans la gestion et l’animation de la vie de nos différentes communautés paroissiales. 

 

Un élément neuf est la mise en place de l’équipe pastorale qui, avec le ou les prêtres responsables, porte le souci global de l’animation chrétienne dans l’Unité pastorale. Cette équipe reçoit un mandat officiel de l’évêque pour cette mission.

 

A côté de l’équipe pastorale existent les équipes de proximités et le conseil pastoral. Celui-ci sera présenté dans un prochain numéro de Carillons. Les lignes qui suivent s’attachent à mettre en lumière l’importance des équipes de proximité. Celles-ci n’existent pas comme telles dans notre unité pastorale. Mais elles devraient être progressivement mises en place.

 

L’équipe de proximité est une équipe relais au service du bien de la communauté locale d’un village - voire plusieurs villages. Elle est appelée à être signe de la présence du Christ, là où elle vit. L’équipe de proximité a donc une mission, qui se déploie dans différentes directions.

 

Être proche : Elle est attentive à ce qui se vit dans la paroisse, aux réalités humaines, sociales de chacun et de tous pour découvrir les attentes, les appels, les compétences qui n’osent peut-être pas se manifester.

 

Veiller : L’équipe de proximité a aussi une mission de vigilance : pour que la communauté locale vive de l’annonce de la foi, de la prière et de la liturgie, de l’entraide et de la solidarité.

Communiquer : Les membres de l’équipe veillent à faire remonter au conseil pastoral et à l’équipe pastorale ce qui se vit dans la paroisse, ses besoins, ses attentes, les initiatives qui s’y développent.

 

C’est pourquoi, au sein des équipes de proximité, on fera en sorte que cette mission soit vécue en fonction du charisme de chacune et de chacun. Ainsi un membre peut porter le souci de la vigilance à l’annonce de l’évangile, un autre du service, un troisième de la prière et de la célébration. En outre, un quatrième membre veillera à la gestion des affaires matérielles.

 

Mise en place d’une équipe de proximité : Où chercher ou trouver les « bonnes volontés » qui accepteront d’entrer dans une telle démarche ?

 

En réalité, il ne s’agit pas d’abord de pallier la diminution du nombre de prêtre, il ne s’agit pas non plus de restructurer des vieilles institutions, ou de réorganiser un horaire des messes. Nous sommes tous appelés à faire en sorte que l’Église de Dieu qui est chez nous, dans notre ville-village, soit un Église vivante, appelante et dynamique, une Église contagieuse de l’heureuse Nouvelle de la Bonté de Dieu, une Église qui vit l’Évangile. Développer cette « culture de l’appel » est donc une dimension essentielle de l’Église. Beaucoup des baptisés pensent qu’ils ne sont pas « capables » de répondre à un tel appel, que ce n’est pas pour eux.

 

Les qualités requises : être baptisé, avoir le souci de l’Église et de vivre sa foi au cœur du monde, une certaine disponibilité, la capacité de travailler en équipe

L'Unité pastorale de l'Unité Saint Paul :

Le Conseil pastoral

L’Unité Pastorale est constituée de l’ensemble des communautés paroissiales, mais aussi d’autres réalités : mouvements de jeunesse, institutions de soin, maison de repos, service des pauvres, écoles, communautés religieuses, équipes Notre Dame…

 

Le Conseil Pastoral est le lieu privilégié pour donner la parole au plus grand nombre, discerner les appels de l’Esprit-Saint et construire une fraternité chrétienne signifiante.  Il sert la dimension synodale de l’Église. Sa mission est de favoriser une communion dynamique, ouverte et missionnaire, au bénéfice de tous ceux qui nous entourent. 

Caisse de résonance des différentes paroisses et des réalités pastorales qui sont vécues à un niveau plus large, le Conseil Pastoral se veut le plus représentatif possible de ces réalités. 

 

De ce fait, ses membres viennent des différentes paroisses (équipes de proximité, équipes paroissiales…), mais aussi des réalités transversales qui existent sur le territoire de l’unité pastorale : catéchèse, chorales, œuvres paroissiales, fabriques d’églises, visiteurs de malades, équipes liturgiques, réalités de terrain signalées dans le premier paragraphe de cet article…

 

Chacun-e est appelé-e à amener au Conseil le vécu du groupe qu’il représente et, dans la mesure du possible, fait écho auprès de celui du travail réalisé en Conseil.

Le Conseil pastoral se réunit trois fois par an. Il détermine les grandes orientations à vivre au niveau de l’Unité pastorale.  Ces orientations pourront être mises en œuvre par la Conseil pastoral, l’organe responsable, au quotidien, de l’animation globale de l’Unité.  En fin d’année pastorale, le Conseil évalue ce qui a été réalisé.

 
 

L'Unité Pastorale Saint Paul en Lorraine:

L’équipe pastorale

La mission confiée à l’équipe Pastorale (EP) s’inscrit dans la mission de toute l’Eglise : faire en sorte que l’Evangile soit annoncé, vécu et célébré.  Elle permet également de mettre en œuvre l’un des grandes intuitions du Concile Vatican II : l’Eglise est le Peuple de Dieu, constitué de l’ensemble des chrétiens qui, de par leur baptême, en assument la responsabilité de manière communautaire, dans le respect des charismes et des capacités de chacune et de chacun.

 

L’EP, composée du curé et de quelques collaborateurs (diacres, assistants paroissiaux et laïcs), est l’organe responsable, au quotidien, de l’animation globale de l’Unité pastorale (UP). Sa mission est de stimuler toutes les composantes de l’UP (communautés paroissiales, mouvements et services) et de veiller à la communion entre elles, avec le doyenné, avec le diocèse et l’ensemble de l’Eglise. L’équipe est attentive à l’ouverture de l’UP à son environnement et aux enjeux de société.

 

Ses membres ne sont pas appelés à en faire partie pour représenter leur communauté locale ou un domaine de la pastorale, mais bien pour être au service de toutes les dimensions de la vie chrétienne dans l’UP.

Quelles sont les qualités requises pour être membre d’une équipe Pastorale ?

La charité pastorale, qui s’exprime par une ouverture d’esprit, une capacité d’accueil à l’égard de tous, le souci de l’ensemble des habitants de l’UP. Une vie spirituelle nourrie par la prière, la Parole de Dieu et les sacrements. Le sens ecclésial de l’Eglise locale (diocèse) et de l’Eglise universelle. Le souci d’une formation permanente. Un esprit d’humilité et de service. Une capacité relationnelle, une capacité à collaborer et donc à travailler en équipe.

Ses membres reçoivent un mandat à durée déterminée, 3 ou 4 ans, et éventuellement renouvelable une fois.

 

L’EP entretient des contacts avec chaque équipe de Proximité ou, du moins, avec les coordinateurs respectifs. De même, elle est soucieuse de toutes les                 réalités pastorales actives dans l’UP et représentées au Conseil Pastoral  : aumôneries d’hôpitaux, de prison, de maisons de repos, mouvements de jeunesse, conférences de Saint-Vincent de Paul, équipes d’entraide, écoles, communautés religieuses, communautés nouvelles, équipes Notre-Dame, ...

Idéalement l’équipe pastorale se réunit toutes les semaines ou tous les 15 jours afin de suivre au plus près la vie et la mission des communautés, des mouvements et des services.

Sous la responsabilité du curé et avec lui, l’EP réalise un travail de discernement et de coordination. Elle veille à la communion entre les chrétiens et les différentes composantes de l’UP. Elle anime, stimule et responsabilise. Elle veille à l’ouverture de l’UP.

L’EP a à cœur de prendre soin des personnes. Elle portera le souci de chacun, et tout particulièrement des personnes engagées et de leurs familles. Elle veillera à ce que toute la pastorale garde comme priorité le soin des plus fragiles, des laissés-pour-compte, des malades. Elle ne doit pas tout faire elle-même, mais veiller à ce que ces exigences évangéliques soient mises en œuvre pour le bien du plus grand nombre

 

Au même titre que les équipes de Proximité, l’EP peut structurer sa mission selon les grands domaines de la pastorale de toute l’Eglise que sont l’annonce de la foi, la fraternité et la solidarité, la prière et la liturgie. En outre, elle ne pourra négliger deux aspects qui, s’ils paraissent secondaires, sont bel et bien indispensables : la gestion des biens matériels et les questions de coordination-communication. Chacun de ces cinq domaines peut être confié plus spécialement à un membre de l’équipe Pastorale, mais tous en portent solidairement la charge.

 

Vu la mission importante qui incombe aux membres de l’EP, il est possible que ceux-ci soient déchargés de leurs autres engagements paroissiaux durant leur mandat.  Il ne s’agit pas d’écraser les personnes sous le poids de charges multiples, mais de donner à un maximum de baptisés la possibilité de participer activement à la vie et à l’animation de l’UP pour le service de la Bonne Nouvelle du Christ et de la communion entre les personnes.